IDRAC BUSINESS SCHOOL
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Alice BOIVINEAU (Bac+5 2012), co-fondatrice d'Handisport TV

Actualité du réseau

-

28/09/2017

 

 

 

5 questions à ...

Alice BOIVINEAU (Bac+5 communication 2012), co-fondatrice d’Handisport TV.

&

Lauréat du Prix Développement Durable / RSE – Prix EDIA 2017

 

 

Alice, dis-nous-en un peu plus sur ton entreprise Handisport TV ?

Handisport TV est la seule plateforme audiovisuelle qui produit, diffuse et met à disposition tout au long de l’année des reportages exclusifs sur le handisport francophone. Notre objectif ? Promouvoir et accroitre la médiatisation du handisport et de ses acteurs par des documentaires, des reportages et la retransmission d'évènements en direct.

 

Tu as décidé d’entreprendre tôt dans ta carrière professionnelle, quelles ont été tes motivations ?

J’ai fait toutes mes études supérieures en alternance, du BTS au Master 2. Après 7 ans au sein d’AMP VISUAL TV, entreprise leader en France de la prestation technique audiovisuelle, j’ai décidé de me lancer et prendre mon indépendance. L’envie d’entreprendre et donner un sens à mon engagement à germer. Cette notion d’utilité était primordiale. Après plusieurs rencontres avec des sportifs en situation de handicap, j’ai pu m’apercevoir du manque de médiatisation dont ils souffraient. La médiatisation c’est crucial pour faire vivre des athlètes dont les ressources sont souvent le sponsoring. Mais au-delà de cet aspect pratique, il s’agit d’un vrai engagement sociétal pour la reconnaissance de ses athlètes aux performances exceptionnelles et contribuer à changer le regard sur le handicap. C’est aussi une manière de donner de l’espoir à des personnes qui découvrent leur handicap en leur permettant de découvrir des nouvelles possibilités sportives. Fabrice Marinoni, journaliste reconnu par son expérience de plus de 15 ans auprès de grandes chaines et du monde sportif m’a proposé de s’associer. C’est naturellement que j’ai accepté et je me suis lancée. Finalement le plus dur c’est de quitter le monde salarial avec ses codes et sa sécurité, mais une fois qu’on a gouté à la liberté de créer c’est dur de revenir en arrière !

 

Pourquoi avoir choisi de créer ton entreprise dans le domaine du sport?

J’ai toujours pratiqué un sport. Je m’identifie aux valeurs du sport : le partage, le respect, la recherche de la performance sont des valeurs que l’on retrouve dans la création d’entreprise. Il faut savoir être humble, reconnaître que l’on part souvent de rien, d’une idée, tout en ayant de l’ambition et prendre de la hauteur.

Dans le cadre de ce projet, le sport permet aussi de dépasser les préjugés sur le handicap. On ne regarde pas des handicapés qui font du sport mais des sportifs en situation de handicap. Ce point de vue change tout. Le sport est un bon moyen de fédérer en faisant éclater tous les clichés. 

 

Comment vois-tu l’avenir d’Handisport TV ?

Actuellement on vit essentiellement grâce à la production de documentaires. Le dernier "Thierry Corbalan le dauphin corse" s’intéressait à un nageur hors-norme amputé des deux bras. Le film a bénéficié d’une diffusion sur France 3 Corse et TV8 Mont Blanc. Nous avons même pu organiser une avant-première dans la salle de projection du siège de France Télévisions à Paris.

Nous sommes par ailleurs en fin de tournage avec l’Equipe de France de Paratriathlon. Nous avons suivi l’équipe depuis près d’un an et demi : de leur préparation paralympique jusqu’à Rio durant les Jeux et après avec notamment la première médaillée du triathlon français, Gwladys Le Moussu. Après un déplacement au Japon, nous finissons le tournage à Rotterdam durant les championnats du monde qui se dérouleront mi-septembre. Le film sortira mi-novembre sur plusieurs chaines locales et nous recherchons encore un diffuseur national.

Nous avons pour ambition de couvrir davantage d’évènements en direct en associant les organisateurs de ce genre de rendez-vous et les fédérations et recherchons des partenaires afin d’assurer la pérennité de la plateforme sur les reportages courts.

 

Cette année, tu as postulé aux Prix EDIA (Entrepreneurs et Dirigeants IDRAC Alumni), parle-nous un peu des raisons qui t’ont poussé à te lancer dans cette aventure ?

J’ai passé 3 années au sein d'IDRAC Business School - SUP'DE COM - campus de Nantes. Grâce à mon cursus MGE et Master, j’ai obtenu les bases du management commercial et du marketing. Quand j’ai vu l’appel à projets, je me suis dit « pourquoi pas moi ? » à la manière d’un défi. Et puis c’était une façon aussi de revenir vers l’école avec le message : voilà ce que j’ai fait, en partie grâce à vous et ce que vous m’avez apporté, merci.  

Bien sûr c’est aussi un bon moyen de reconnaissance, de visibilité et de crédbilité pour la recherche de partenaires.

Aujourd’hui le trophée est dans mon bureau et me donne le sourire quand je le vois. Il fait le job de la bonne humeur quotidienne ( J ) et donne envie d’aller beaucoup plus loin !

 

Découvre dès maintenant Handisport TV en vidéo :

 

1673 vues Visites

J'aime

  • témoignage
  • Prix EDIA 2017
  • entrepreneur
  • start-up
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Actualité du réseau

Corentin LUPIERI (Bachelor 2014), Responsable Grands Comptes Export - Groupe Lemoine

User profile picture

IDRAC Alumni

31 juillet

Actualité du réseau

Jérémie NATHAN (MGE 1999) - Parrain des Prix EDIA 2019

User profile picture

IDRAC Alumni

21 février

Actualité du réseau

Pourquoi candidater aux Prix EDIA ? Les lauréats 2018 vous disent tout !

User profile picture

IDRAC Alumni

20 février