/medias/image/7340303175d83513232f12.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Christophe BRISSIAUD, MNI promotion 2003

Nos diplômés sont remarquables !

-

10/11/2015







« Un conseil pour la Chine ? Ne pas négliger les PME et rester ouvert à tous les secteurs d’activités pour maximiser ses chances ».

 
 




Shanghai, une des villes les plus peuplées au monde, compte parmi elle l’ambassadeur IDRAC Alumni de Chine : Christophe BRISSIAUD. Retour avec lui sur les moments clés de sa carrière.
 
 

 Christophe, retrace-nous les étapes importantes de ton parcours post bac.

Suite à un BTS en Domotique, j’ai intégré une formation MNI Environnement (Marketing et Négociation Industriel) à l’IET – IDRAC (Institut des Technologies de l’Environnement). J’ai ensuite choisi de me spécialiser dans les affaires asiatiques par un master à l’Université Lyon 2 avec comme objectif de m’installer en Chine.
 
Parle-nous de tes débuts en Chine ?

 
J’ai commencé par un V.I.E de 2 ans en tant qu’acheteur pour une société française « FM Logistic » au sein du département construction. Par la suite, j’ai travaillé comme responsable achats pendant trois ans et demi pour une société israélienne fabricant des vannes à diaphragme pour le secteur de l’irrigation et les réseaux d’eau pour les immeubles de grande hauteur. Enfin, j’ai intégré une société de négoce française spécialisée dans l’objet promotionnel et la PLV en tant que directeur achats. J’ai donc passé 7 ans dans les achats aussi bien pour de la gestion d’achats opérationnels que projet et manufacturing… Mais ce que je fais aujourd’hui est assez différent !
 
En effet, toutes ses expériences n’ont pas vraiment de lien avec ce que tu fais aujourd’hui. Quel a été l’élément déclencheur ?

 
L’élément déclencheur – ou plutôt l’objet déclencheur – a été un shaker en plastique ! Curieux par nature, j’ai constaté beaucoup de défauts sur ce produit (étanchéité, marquage…) et me suis donc intéressé aux procédés de marquage existant dans la plasturgie ainsi qu’à l’automatisme pour l’assemblage et le contrôle. Je me suis donc renseigné sur différentes sociétés spécialisées en automatismes spéciaux, secteur de niche dans la plasturgie. J’ai donc contacté Machine Pagès afin de savoir si l’entreprise était implantée sur le marché chinois. La réponse étant négative, j’ai saisi l’opportunité et ai demandé au directeur de l’entreprise de devenir le représentant de la zone Asie-Pacifique pour développer l’entreprise sur un nouveau marché ; c’est donc ce que je m’applique à faire depuis bientôt 3 ans avec un petite équipe de 3 personnes.
 
Avec ton expérience et ton recul sur le pays, que conseilles-tu aux étudiants pour la Chine ou Shanghai ?

 Un conseil : ne pas négliger les PME et rester ouvert à tous les secteurs d’activités pour maximiser ses chances. Le « petit » plus : parler chinois est un facteur de différenciation !
 

Enfin, peux-tu nous dire un mot sur les raisons qui t’ont poussées à devenir l’ambassadeur IDRAC Alumni en Chine ?
 
Mon ancienneté en Chine me permet d'aider les étudiants. J’ai moi aussi été conseillé par des intervenants. Et puis c’est une façon de cultiver son réseau !
 
Interviewé par Fabien TOFFOLON, IDRAC Management de la stratégie de marque, de l’innovation et du lancement de nouveaux produits et services, promo 2014 – août 2015.
 

292 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Nos diplômés sont remarquables !

Corentin LUPIERI (Bachelor 2014), Responsable Grands Comptes Export - Groupe Lemoine

User profile picture

IDRAC Alumni

31 juillet

1

Nos diplômés sont remarquables !

Robin PALAZZOLO - Bac+ 5 promotion 2017

User profile picture

IDRAC Alumni

25 avril

Nos diplômés sont remarquables !

Clément GIAIME - Bachelor promotion 2015

User profile picture

IDRAC Alumni

18 avril